L'appel de la montagne...

La forêt de mélèzes a retrouvé son calme, les cerfs récupèrent. Il est temps de remonter dans le haut-val qui, déserté des touristes, retrouve sa dimension. En tête, l'envie de rencontrer la petite boule blanche vivant toute l'année au dessus des forêts, là où toute vie semble impossible: Le lagopède alpin. L'apercevoir au hasard d'une billebaude est assez fréquent mais le chercher et le trouver demande une bonne connaissance de son territoire et de ses habitudes.

Arrivés à la morraine du glacier, le comité d'accueil est bel et bien de blanc vêtu mais sa silhouette est plus élancée. Comme un feu follet, l'hermine "vole" d'une pierre à l'autre, disparaît pour réapparaître, contre toute attente, 10 mètres plus loin.Animée d'une vivacité exceptionnelle, le mustélidé joue avec nos nerfs et l'autofocus en perd assez vite son latin...

Un peu distraits et encore sous l'émotion de cette fugace apparition, nous manquons le rendez-vous avec le lagopède alpin qui prend son vol devant nos pieds. S'il en fallait une, voilà une bonne raison de revenir sur les flancs du Combin de Tsessette.

Dans la descente, les "barbus" nous offrirons un spectacle inhabituel...

Hermine 2015

Retour