La vie sauvage reprend son cours...

Le temps est maussade mais j’ai besoin de savoir si les adultes sont revenus auprès de leur jeune après notre intervention. Avec l’aide du brouillard, je m’approche de la falaise et me place à l’affût en espérant une éclaircie.

Vers midi, le ciel s’ouvre ; le jeune s’est déplacé de quelques mètres mais semble se plaire sur son promontoire. Soudain, sortant du brouillard, un adulte se pose près de lui.

Le brouillard enveloppe à nouveau la falaise et j’en profite pour m’éclipserSA gypa jeune

Retour