Cela se précise...

Voilà bientôt un mois que le jeune est sur sa vire, il se hasarde toujours plus loin et montre de belles dispositions pour l’escalade. Pensant que l’envol est imminent, mon ami Charlot m’a rejoint afin d’augmenter les chances d’immortaliser l’événement. Durant toute la journée, le jeune escalade la falaise en passant d’une vire à l’autre, s’accrochant avec ses serres et s’aidant de violents coups d’ailes. Le soir venu, l’oiseau trône au sommet de son rocher natal.SA Dimitri crépuscule

Un grand danger rôde près de lui ; le goupil est en chasse et semble avoir flairé sa présence…

La nuit monte de la vallée et nous abandonnons le jeune gypaète en espérant qu’il saura se mettre à l’abri…

Il est parfois difficile de ne pas intervenir…

Retour